XiaoQian

XiaoQian est le site personel d’une jeune artiste spécialisée dans la création d’identités virtuelles et qui habite à Kunming, une ville du Sud-Est de la Chine dans la province du Yunnan. Cette oeuvre, à mi-chemin entre le documentaire et la fiction est le récit de ce que Neddam a vécu lorsqu’elle était en résidence à Kunming.

XiaoQian

XiaoQian

Cette ville, habitée par de nombreuses minorités ethniques, est bien différente de Shanghai, ville cosmopolite où Neddam a été professeur en résidence à l’Université au département des Beaux Arts. Neddam s’étonne de rencontrer à Kunming une vie simple et traditionnelle et pourtant hautement connectée. Dans le Yunnan, on porte encore des costumes traditionnels, on cultive de manière ancestrale et ceci co-existe avec le fait que tous semblent avoir un téléphone cellulaire, un accès au wifi, et pour les jeunes d’être influencés par la culture hip-hop.

Avec Xiao Qian, Neddam confirme sa conviction que l’identité individuelle est un mythe et que l’internet predispose à l’investigation des constructions identitaires partagées. Sur le site, les personnes virtuelles Mu Yuming, Shaxpir, Wang Shy, He Zhengjun, et Yi Zhe sont présentées comme les créations de Xiao Qian. Et néanmoins, les images de ces personnes photographiées, chez elles, ou sur leur lieu de travail ou dans leur contexte social propre, donnent au visiteur l’idée que ce peintre, ce danseur de hip-hop, ou ce calligraphe, existent probablement.

L’agencement formel d’images et de textes utilisé pour Xiao Qian reflète un intérêt spécifique pour l’hypertextualité. Dans la variation des couleurs, le placement des phrases en séquences fragmentées distribuées dans le page, on reconnait une grammaire de la navigation des informations qui offre de nombreuses directions de circulation à l’intérieur d’une narration non-linéaire dans des formes ouvertes de storytelling. Cette oeuvre éclaire la manière dont les protocoles de lecture anciens, persistent et bloquent la voie aux nouvelles possibilités offertes par l’hypertextualité.

Le projet XiaoQian est hébergé par Turbulence.